La photographie de mariage

"Quand l'émotion d'un instant devient éternelle". Voilà une phrase qui pourrait bien résumer le rôle d'un photographe de mariage. On peut attacher une attention particulière au terme "d'un instant". Une des difficultés principales dans la photographie de mariage, est d'attraper au vol et au bon moment les émotions. En effet celles-ci ne se commandent pas sur mesure et déclencher une seconde trop tôt ou trop tard, reste irréparable pour restituer fidèlement l'instant magique.

La photographie de mariage, c'est plusieurs disciplines à la fois : du portrait classique, du portrait contemporain, de la photo de mode, des photos d'enfants, de groupes, du photoreportage, savoir travailler en lumière faible, ambiante ou en haute lumière, avec flash et sans flash, maîtriser les contre-jours, travailler en intérieur en extérieur et passer de l’un à l’autre en une seconde ! Il faut anticiper, être réactif et créatif en permanence. Savoir saisir au vol les occasions qui se présentent est essentiel. Il faut être réactif en toute circonstance.

photo photographie-beau-mariageUn mariage est une sacrée responsabilité et c’est à mon avis ce qu’il y a de plus difficile niveau technique. Il faut être très bon techniquement et artistiquement, en plus de savoir gérer la cérémonie. Voilà pourquoi je réagis vivement, quand des futurs mariés confient cette mission à un proche qui a juste un appareil un peu plus évolué, ou lorsque des personnes souhaitent intégrer le monde de la photographie professionnelle par la porte du mariage. On ne laisse pas une telle responsabilité à un novice.

Le jour du mariage est un jour magnifique où toutes les préparations prennent forme, les invités sont au top et les mariés sont aux anges. De tels moments de bonheur et de joie doivent être immortalisés par un photographe spécialisé dans les mariages. Celui-ci doit être capable de prendre des initiatives pour immortaliser, sublimer les différents moments de la journée, capturer les émotions même les plus discrètes. À travers ses clichés, il sait faire revivre chaque instant de la journée. C’est un professionnel qui doit être discret, perfectionniste dans son travail et rapide.

photo-mariee photo photographe-mariage-professionnel photo emotion-mariage Être photographe de mariage exige de connaître les rituels religieux (catholique, protestant, orthodoxe, juif, musulman, sikh, africain, bouddhiste…), laïques, les protocoles familiaux. Il faut être partout, tout anticiper, tout voir, savoir gérer tous les types de lumières, savoir manager le chaos et parfois batailler avec les invités, qui veulent aussi leurs souvenirs et s’imposent souvent avec leurs smartphones et appareils photo.

Outre des capacités techniques et artistiques, un photographe de mariage doit posséder des qualités relationnelles, ainsi qu’un sens de la communication accru. Il est apte à saisir les occasions d’établir des relations, avec des personnes dont l’appui ou l’influence peuvent contribuer à la magnification des images qu’il réalise. Il sait donner du sens dans le brouillard et les moments imprévisibles. Naturellement, il dispose d’un sens du service incommensurable pour sa clientèle. Tact, discrétion, courtoisie, tolérance et diplomatie sont des qualités essentielles que tout photographe professionnel doit posséder.

photo mariage-chinoisConcernant l’édition/retouche des images j’aimerais revenir une bonne fois pour toute sur le sujet. Le côté "Photoshop" suscite beaucoup de réactions en photographie de mariage, mais pas uniquement. Ainsi, je vais tenter en tant que photographe professionnel d’exposer ma vision des choses sur le sujet. Premièrement, il ne faut pas confondre édition et retouche. Contrairement à un compact numérique, qui est programmé, pour faire plaisir au grand public, sortir des photos clinquantes, bien contrastées et souvent saturées coté couleur, toute photo numérique réalisée avec un appareil de compétition DOIT absolument être éditée (passage dans un logiciel de dérawtisation tel que Lightroom, Capture NX, DXO, etc.). En effet, les images réalisées avec un reflex professionnel, sont les plus neutres possibles et justement destinées à la postproduction. C’est tout simplement du développement numérique, qui remplace le développement des pellicules d’autrefois. On vit à l’heure du numérique, alors il serait bête de ne pas profiter pleinement des options qu’il offre.

Lors de l’édition d’une image, on étalonne les couleurs, les basses/hautes lumières, le contraste, la saturation de chaque couleur, la balance des blancs, puis 50 curseurs plus loin, la magie opère, la patte du photographe apparaît, son style se dégage clairement et l’on reconnait son travail.

photo-d-day-weddingToutes les photos étant différentes (excepté lorsqu’une série d’images est réalisée dans les MÊMES conditions de lumière), l’utilisation de scripts ou de fonctions type copier/coller reste très limité. Par conséquent l’édition de 800 images nécessite des heures de boulot. Vient ensuite l’étape dite de RETOUCHE, qui peut consister à supprimer des boutons, des rougeurs, lisser le grain de peau, effacer les éléments dérangeant (papiers, mégots, etc.) si on veut vraiment du bon boulot.

Dire que l’on n’a pas le budget d’engager un photographe pro pour le reportage du D-Day est une chose, mais penser qu’un « appareil reflex » entre les mains d’un amateur va apporter un résultat identique, est inconcevable. Il y a certes de très bons amateurs passionnés, doués, mais ce n’est pas l’appareil qui fait tout le boulot. Prendre une très belle photo, ce n’est pas juste appuyer sur le déclencheur ou régler l’ouverture du diaphragme. Cela va bien au-delà ! N’oubliez pas qu’en déléguant le poste photographie à un de vos proches, celui-ci loupera forcément des choses (en tant qu’invité, mais aussi en tant que photographe). Il vaut mieux laisser cette tâche à un photographe de mariage expérimenté qui sait fabriquer des souvenirs !